Mots pour maux, dix ans de vie à la libanaise

Dolly Talhamé

Ces petits mots sont un cri du cœur que j’ai commencé à écrire suite au formidable soulèvement populaire qui a suivi l’attentat ayant coûté la vie à Rafic Hariri et qui a conduit au retrait des Forces syriennes du Liban. J’ai pu les rendre publiques grâce à la page du Courrier des Lecteurs de L’Orient-Le Jour.

Dix ans ont passé et nos institutions se détériorent l’une à la suite de l’autre. Notre pays est à nouveau envahi non par une armée mais par des réfugiés d’une part, par les ordures d’autre part. Nous sommes asphyxiés au sens propre et au sens figuré.
Mon cri est celui d’une citoyenne sans prétention autre, que celle de pointer en quelques mots à nos maux. Une sorte de compte rendu de ces dix dernières années, sans oublier un certain côté positif qui nous fait garder l’espoir. Celui peut-être d’une nouvelle prise de conscience ?

Extrait de l’avant-propos de l’ouvrage

Dolly Talhamé

Née au Liban en novembre 1941, mère de deux filles et grand-mère de deux garçons, Dolly Talhamé a poursuivi ses études scolaires au Collège protestant français, et universitaires à l’Université américaine de Beyrouth où elle a obtenu une licence en Arts plastiques et un master en Sciences politiques.
Étant depuis toujours passionnée par le volontariat, elle s’est jointe à différentes ONG. Elle est également peintre.

Catégories Français, Liban : patrimoine et culture Format 14 x 22.5 cm Pages 232 ISBN 978-9953-579-98-6 Prix $20 Poids 311g